Issu de parents voyageurs, j’ai toujours eu la tête dans les nuages et me suis défendu d’atterrir, mais il a bien fallu naître quelque part : c’est ainsi que j’ai fait mes premiers pas dans la cité lacustre d’Yverdon-les-Bains, en Suisse, « place forte » en eau du Pays de Vaud, peuplée de 25 000 âmes (faisant généralement peu de vagues). Je vous y emmène en mode survol. Prêts pour un tour d’horizon?

Vue sur le Château de Champvent, à proximité d’Yverdon. Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d'Yverdon-les-Bains (Espace Média)
Vue sur le Château de Champvent, à proximité d’Yverdon. Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains (Espace Média)
  1. Le nuage « Blur »

    Yverdon est une ville aux apparences tranquilles (méfiez-vous de l’eau qui dort!), presque sans nuage, s’étendant aux pieds du Jura vaudois.

    BinocularSculpture800
    « L’homme aux jumelles », œuvre de Denis Perret-Gentil, scrutant le Jura depuis la rive d’Yverdon

    Seule véritable œuvre au tableau, la structure « Blur », conçue en 2002 par le studio Diller et Scofidio (à qui l’on doit notamment la High Line, à New York) dans le cadre de l’exposition nationale Expo.02, aura vécu deux ans. À peine le temps de se faire aimer ou détester, pas assez pour faire partie du paysage. Un exemple d’« architecture d’atmosphère » vouée à l’éphémère. Heureusement, je peux encore vous faire visiter par vidéo : plissez les yeux, enfilez bottes et imperméables, et plongez dans 24 000 mètres carrés d’eau pompée du lac de Neuchâtel, filtrée et pulvérisée par 31 500 jets de brume. Bienvenue dans « mon » nuage!

    Blur800
    Le nuage « Blur » signé Diller et Scofidio, photographié en 2002. Crédits : Diller et Scofidio
  2. Les Bains

    Les bains ne sont pas vraiment ma tasse de thé, mais sans sa source sulfurée iodique, dont l’eau est prisée chaque année par plusieurs centaines de milliers d’adeptes du thermalisme, vous parlerais-je même d’Yverdon!?

    La Place Pestalozzi et le Château, à Yverdon-les-Bains [Crédits : Région Jura Trois-Lacs]
    La Place Pestalozzi et le Château, à Yverdon-les-Bains. Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains (Espace Média)
    Classés monument historique et protégés par les autorités suisses, les Bains d’Yverdon offrent des cures de jouvence depuis 2000 ans. Faites donc comme les Romains et réservez un petit séjour à la villa d’Entremonts, au Grand Hôtel ou au Centre thermal… N’ayez crainte : nos Bains vous veulent du bien!

    Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d'Yverdon-les-Bains (Espace Média)
    Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains (Espace Média)
  3. La Maison d’ailleurs

    En matière de superpouvoirs, Yverdon se défend bien. La cité thermale a depuis peu sa Maison d’ailleurs, un musée et une fondation uniques en Europe, dédiés à la science-fiction, à l’utopie et aux voyages extraordinaires. Bien à l’abri, mais accessible à qui sait lire de biais, se cache le trésor du collectionneur Pierre Versins et plus de 70 000 archives et documents du genre. L’Espace Jules Verne vaut le voyage : il vous faudra assurément plus de 80 jours pour en faire le tour!

    Œuvre présentée à la rentrée 2014 lors de l’exposition « Superman, Batman & Co… mics ! ». Crédits : Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains

    L’Espace Jules Verne, à la Maison d’ailleurs [Crédits : Région Jura Trois-Lacs]
    L’Espace Jules Verne, à la Maison d’ailleurs. Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains (Espace Média)
  4. La Grande Cariçaie

    À quelques pas de la plage d’Yverdon et de son nuage effacé, vous serez happé par le plus grand ensemble marécageux lacustre de Suisse. La Grande Cariçaie est un peu notre Arche de Noé, posée sur une rive du lac de Neuchâtel, avec ses huit réserves naturelles abritant environ 800 espèces végétales et 10 000 espèces animales, soit un tiers de la flore et un quart de la faune du pays.

    La Grande Cariçaie. Crédits Office du Tourisme et du Thermalisme d’Yverdon-les-Bains (Espace Média)

    On s’y promène en paix et on s’y baigne en nature, loin du tumulte, nez-à-nez avec une Oie rieuse (Anser albifrons) ou un Chevalier bargette (Xenus cinereus).

  5. Le train panoramique Yverdon-Sainte-Croix

    En dernier lieu, je vous invite au-dessus des nuages, sur le Balcon du Jura. J’ai fait le trajet en train reliant Yverdon à Sainte-Croix un bon millier de fois, en toutes saisons et par tout temps. Je ne m’en lasse pas. Embarquez à bord de La Traverse, le wagon panoramique, et laissez vos yeux porter loin. Vous embrasserez une bonne partie de la Suisse du regard… qui vous le rendra bien!

    La Traverse, train panoramique reliant Yverdon à Sainte-Croix, sur le Balcon du Jura [Crédits photo : Travys]
    La Traverse, train panoramique reliant Yverdon à Sainte-Croix, sur le Balcon du Jura. Crédits : Travys
    Vue sur le lac de Neuchâtel et la Grande Cariçaie depuis le sommet du Chasseron
    Vue sur le lac de Neuchâtel et la Grande Cariçaie depuis le sommet du Chasseron

    À Sainte-Croix, capitale mondiale de la boîte à musique, levez le pied vers le Chasseron en empruntant le Sentier des énergies… Au sommet : la Pierre de la Paix, un bloc erratique chargé de forces telluriques. Allongez-vous dessus et faites le plein, puis la paix (en lorgnant sur le Mont Blanc).

    Les deux pieds sur la Pierre de la Paix [Crédits : Jean Pageau]
    Les deux pieds sur la Pierre de la Paix. Crédits : Jean Pageau

Si après ce bref tour d’horizon vous ne bondissez pas dans un avion à destination de la Suisse et d’Yverdon, attendez-moi au tournant… ou rendez-vous à la case départ!

Bons voyages,

Gary Suisse,

Gary, Travel Blogger, TuGo Canada