Je suis monté dans un avion pour la première fois lorsque j’avais 20 ans pour voyager seul à New York. Mon oncle avait payé pour le voyage. C’était génial. C’était il y a 10 ans et depuis, j’ai voyagé vers des destinations incroyables à travers le monde et j’ai réalisé quelque chose d’indéniable : voyager coûte cher. Même quand ce n’est pas cher, c’est cher. Cette révélation m’a fait réaliser autre chose : il est possible de voir le monde tout en restant près de chez soi.

Cet été, j’ai décidé de ne pas partir en vacances à l’étranger, mais de découvrir la Colombie-Britannique à la place. En trois week-ends en juillet et en août, j’ai visité Victoria (site en anglais seulement), Sechelt (site en anglais seulement) et l’île de Mayne (site en anglais seulement), et ai passé 3 vacances très différentes les unes des autres.

Victoria

Ayant passé une partie de mon enfance à Victoria, j’ai passé la plus grande partie de mon week-end à servir de guide à ma compagne alors que nous visitions tous les beaux sites et marchions autour du centre-ville.

clover_point
Clover Point, Victoria, C.-B.

Cependant, lorsque nous avons décidé de visiter le Sooke Harbour House (site en anglais seulement) pour notre dîner d’anniversaire, j’ai trouvé un endroit sur l’île que je ne connaissais pas encore. Étant enfant, j’ai visité Sooke à maintes reprises pour plonger depuis les falaises et nager dans les Sooke Potholes (que je recommande fortement si vous êtes dans le coin), mais les bonnes tables ne faisaient pas partie du programme.

sooke_harbour_house
Sooke Harbour House, Sooke, C.-B.

Les choses changent. Considéré comme l’un des meilleurs restaurants du Canada, Sooke Harbour House est réputé dans le monde entier pour sa cuisine à base d’ingrédients locaux (souvent même cultivés dans leurs propres jardins). Les plats étaient délicieux, la vue spectaculaire, et l’ambiance paisible. Ce changement de rythme fut le bienvenu. Si vous allez un jour à Victoria, les 45 minutes en voiture en valent bien la peine.

Sechelt

Nous avons passé une fin de semaine loin de la civilisation au lac Sakinaw avec des amis. Nous avons dû nous habituer à l’environnement : accessible uniquement en bateau, pas d’électricité, pas de réseau téléphonique.

sakinaw_lake2
Lac Sakinaw, Sechelt, C.-B.

Après un voyage en bateau de 15 minutes pour traverser le lac et une randonnée de 10 minutes à travers la forêt, nous sommes arrivés à l’océan, où nous avons pêché des petits crabes pour passer le temps. Plus loin de la côte, nous avons trouvé des huîtres plutôt grosses. Les huîtres étaient parfaites pour l’apéritif le lendemain, mais nous avons décidé de libérer les crabes.

Nous avons passé le reste du voyage à nous relaxer au bord de l’eau en trempant nos pieds dans l’eau et en nous exposant un peu trop au soleil. Si j’étais détendu à Victoria, à Sechelt, je me sentais plus comateux. C’est incroyable de voir à quel point on peut s’éloigner de la civilisation en seulement 45 minutes de traversier et une heure de voiture.

Île de Mayne

Je ne vous mentirai pas, le chalet où nous avons séjourné à Sechelt était quelque peu douteux : construction pas terminée, vie sauvage empiétant sur notre espace de vie, et silence angoissant la nuit. C’est pourquoi j’avais quelques doutes en visitant l’île de Mayne la semaine suivante.

SONY DSC

Nous sommes arrivés au point culminant de l’île après avoir passé cabanes délabrées après cabanes délabrées. Nous avons réalisé que nous allions séjourner dans l’un des plus beaux chalets de l’île. Qualifier cet endroit de chalet est comme appeler mon appartement une grotte.

SONY DSC
Vue du jacuzzi, île de Mayne, C.-B.

Notre voyage à l’île de Mayne était une combinaison parfaite : assez proche de la ville pour ne pas passer une journée entière à se rendre à destination, mais assez loin pour tout de même parvenir à voir des étoiles la nuit, absence de presque toutes les commodités et tout le confort modernes, et enfin accès facile au village avec des restaurants où manger et des sites à visiter.

SONY DSC
Bennet Bay, île de Mayne, C.-B.

Il y a tellement de coins du monde que j’aimerais explorer, tellement d’endroits incroyables à visiter et de gens à rencontrer, il est possible de « partir en voyage » simplement en explorant les endroits près de chez nous. Je vous le promets, il y a tout autant d’incroyables personnes à rencontrer, d’expériences à faire, et de photos à prendre, dans un rayon de deux à trois heures de chez vous.

Sean est le Directeur des plateformes numériques de TuGo. En hiver, vous le trouverez à explorer la province au sommet d’une montagne recouverte de neige, une planche à neige sous les pieds.

Explorer Victoria, Sechelt, et l’île de Mayne

12 sept. 2013