En février 2015, Ken et Irene Monroe ont entrepris un voyage de randonnée dans le sud-ouest des É.-U. Ken est âgé de 87 ans et Irene de 70 ans. Ils sont tous les deux de grands amateurs de randonnées. Leur première escale s’est faite au parc national Pinnacles, en Californie. Ils y ont campé et marché pendant 5 jours.

Ken et Irene en voyage en Californie.
Ken et Irene sont des amateurs de randonnées.


Randonnée dans le parc national Pinnacles, en Californie

Irene raconte :

L’endroit était parfait et le temps de l’année idéal…après 4 ans de sécheresse, il a plu. Nous pouvions donc voir des pousses vertes dans les collines de la Californie, des fleurs sauvages, des chênes vieux de 800 ans et d’impressionnants rochers.

Il n’est pas rare de voir des chênes vieux de 800 ans dans le parc national Pinnacles.
Chêne de 800 ans dans le parc national Pinnacles, en Californie.

Lors de notre dernière randonnée à cet endroit, nous avons trouvé des champignons qui poussaient sous ces vieux chênes. Nous mangeons des champignons depuis 30 ans, chez nous en Colombie-Britannique, tout en consultant un guide de référence. Mais nous étions en Californie et nous n’avions pas notre guide de référence. Nous avons pris pour acquis qu’il s’agissait de champignons comestibles et nous en avons cueillis 4 gros qui ressemblaient à ceux que nous avions déjà mangés en Colombie-Britannique. Un peu plus tard, nous avons demandé au garde du parc s’il y avait des champignons vénéneux dans la région.

Vous voyez déjà où je veux en venir… «Je ne crois pas, pas que je sache.» Nous avons cru le garde et nous avons mangé les champignons pour souper, ce soir-là. Il était délicieux, sans savoir qu’il s’agissait du champignon toxique et mortel Amanita Ocreata, mieux connu sous le nom d’ange de la mort.

Champignon extrêmement toxique en Californie.
Amanita Ocreata, mieux connu sous le nom d’ange de la mort.

Une randonnée de rêve se transforme en urgence médicale de voyage

Plus tard, ce soir-là, Ken a eu la diarrhée et le lendemain, il vomissait et j’étais très malade aussi. Nous avons quitté le parc et nous avons payé une chambre dans un motel pour que nous puissions récupérer de ce que nous croyons être la grippe. Mais, nous étions de plus en plus malades. Le lendemain matin, nous nous sommes rendus à l’urgence à King City où nous avons été rapidement admis et reçu des injections par intraveineuse!

Ken en randonnée dans le parc national Pinnacles.
Ken profitant de ses vacances avant son urgence médicale.

On nous a demandé si nous avions un testament, si nous voulions être réanimés, deux questions extrêmement troublantes! On nous a également demandé si nous possédions une assurance voyage médicale, ce à quoi nous avons répondu par l’affirmative, avec TuGo. Le commis à l’hôpital a pu rapidement confirmer cette information, à notre plus grand soulagement.

Le personnel à l’urgence était formidable. Ils ont contacté le centre antipoison et ils ont pu parler à un toxicologue réputé dans le monde entier, le docteur Tod Mitchell, qui était en conférence en Suède. Nous avons été transférés par ambulance à un hôpital pouvant nous administrer un médicament plutôt nouveau et peu connu. Dr. Mitchell en a discuté avec l’hôpital Dominican à Santa Cruz, où se situe sa pratique, depuis l’Europe. Il y est ensuite retourné et il a pu poursuivre notre traitement.

Nous étions près de mourir lorsque nous sommes arrivés à l’hôpital Dominican de Santa Cruz. À un certain moment, il y avait peu d’espoir pour Ken, mais il a tenu le coup et nous avons tous les deux survécu!

Je ne peux pas vous dire à quel point je respecte et je suis reconnaissante envers ces deux hôpitaux et les gens qui ont pris soin de nous. Ils étaient gentils et efficaces. Ils ont même pris le temps de faire un suivi auprès de nous. L’infirmière du premier hôpital nous a téléphoné lorsque nous étions à Dominican pour voir comment nous allions. Une infirmière à Dominican nous a apporté des fleurs de son jardin parce que nous aimions la nature. Puis, une autre infirmière a pleuré avec moi lorsque nous ne savions pas si Ken allait s’en sortir.

À partir du moment où nous avons franchi les portes de l’urgence à King City jusqu’à notre congé de l’hôpital, obtenu une semaine plus tard à l’hôpital Dominican à Santa Cruz, le personnel des deux hôpitaux a pu obtenir toute l’information nécessaire de la part de TuGo, notre fournisseur d’assurance voyage.

Il n’y a jamais eu de doute ou d’hésitation concernant notre couverture d’assurance voyage. Nous pouvions obtenir toute l’aide nécessaire alors que nous étions malades. Je transportais toute l’information relative à notre police d’assurance voyage TuGoMC ainsi que notre passeport et tous les documents importants. Ce petit livret a été l’élément clé pour contacter notre fournisseur d’assurance voyage en tout temps.
Lorsque je me suis sentie assez bien pour parler au téléphone, j’ai pu joindre TuGo chaque fois, sans difficultés, sans délais et j’ai pu obtenir toute l’information et le soutien nécessaire pour tout ce qui concernait nos soins médicaux et notre retour à la maison.

Non seulement TuGo a pu nous aider à passer au travers cette épreuve difficile, en s’assurant que nous obtenions les meilleurs soins possibles et en nous guidant dans le processus, ils ont aussi accepté nos demandes de règlement. Mes frais médicaux s’élevaient à 93 844 $ et ceux de Ken à 143 736 $. Nous n’aurions jamais eu les moyens de payer cette somme! Nous sommes heureux d’être de retour à la maison et nous l’apprécions tous les jours. Cet événement fut marquant à tout jamais mais aussi une véritable urgence médicale (article en anglais seulement). Nous allons récupérer complètement mais nous ne serons plus jamais les mêmes.

Irene Monroe

Cliente de TuGo

Articles apparentés